Faites un don

Accueil > Actualités > Divers > Disparition du Pr Christian de Duve, père du lysosome

Disparition du Pr Christian de Duve, père du lysosome

Pour toutes les personnes concernées par une maladie lysosomale, c’est un très grand monsieur qui nous a quitté en ce début de mois de mai. VML l’avait rencontré pour la dernière fois en mars 2010 à l’occasion de son très amicale parrainage de notre personnage du Lysosome à Bruxelles. En 2007, à l’occasion de la première cérémonie des Clés du Lysosome, notre association lui avait tout naturellement remis une distinction.

 - PNG - 66.1 ko

Le professeur de Duve s’est battu toute sa vie pour la recherche fondamentale en Belgique. Avant de chercher à guérir, disait-il, il faut d’abord comprendre : « Prenons l’exemple de la découverte des lysosomes et des peroxysomes. Je les ai découverts en menant au départ une recherche pour voir comment l’insuline pouvait agir sur le foie. Et c’est le hasard d’une observation qui m’a fait réorienter mes recherches et quitter l’objectif du diabète pour finalement identifier ces lysosomes qui sont en quelque sorte l’estomac de la cellule. Et cette découverte de recherche fondamentale a eu des foules d’applications pratiques."

C’est en 1974 que le professeur de Duve reçu le prix Nobel de médecine pour sa découverte du lysosome en 1955 et du peroxysome dix ans plus tard. Plus précisément, il partagea ce prix avec Albert Claude et Georges Emile Palade pour avoir mis en évidence comment la cellule peut absorber ou détruire les bonnes ou les mauvaises substances sans que son fonctionnement soit lésé. Lors de notre cérémonie des Clés du Lysosome, en 2007, Christian de Duve avait tenu à rappeler qu’il n’était pas seul dans le parcours ayant mené à la découverte des lysosomes et des maladies lysosomales. La découverte des lysosomes fut certes son oeuvre, mais la découverte des maladies lysosomales en 1962 fut effectuée par l’un de ses collaborateurs, Henri-Géry Hers.

Le professeur Christian de Duve est né en 1917. Il a obtenu son diplôme de médecine en Belgique en 1941. Il a notamment fondé l’Institut international de pathologie cellulaire, rabaptisé Institut de Duve. Auteur de nombreux livres destinés au grand public, il était également devenu membre de l’Académie royale de médecine de Belgique et de l’Académie royale de Belgique.