Faites un don

Accueil > Les Maladies Lysosomales > Présentation des Maladies > Galactosialidose

Galactosialidose

Sources scientifiques

La galactosialidose est une maladie de surcharge lysosomale rare.

Il existe trois phénotypes cliniques :
La forme congénitale ou infantile précoce avec syndrome oedémateux-ascitique et hépatosplénomégalie (pouvant se manifester sous forme d’anasarque foeto-placentaire), atteinte neurologique, insuffisance rénale, dysmorphie faciale, anomalies squelettiques et oculaires (tache rouge cerise et cécité précoce).
La forme infantile tardive caractérisée par une détérioration mentale absente ou mineure.
La forme juvénile/adulte (Japon surtout), avec atteinte neurologique lentement progressive, dysmorphie, atteintes osseuses et oculaires (tache rouge cerise et opacités cornéennes) et angiokératomes.

La galactosialidose est due à un déficit en neuraminidase et bêta galactosidase, résultant du déficit primitif d’une troisième protéine lysosomale bifonctionnelle : la Protéine Protectrice/Cathepsine A ou PPCA, qui se lie à la bêta galactosidase et à la neuraminidase dans un complexe multienzymatique leur assurant activité et stabilité dans les lysosomes.

La transmission est récessive autosomique. Le gène a été localisé en 20q13, cloné et des mutations identifiées dont une majoritaire dans les cas japonais.

Le diagnostic biologique repose sur la mise en évidence d’un profil caractéristique sur une chromatograhie des oligosaccharides urinaires, confirmée par la mesure d’activité de l’alpha-D-neuraminidase et de la bêta-galactosidase ou de la carboxypeptidase A dans les fibroblastes, le trophoblaste ou les amniocytes.

Le traitement est symptomatique
.
Auteurs : Dr I. Maire, Dr R. Froissart (février 2005).

Signes cliniques

  • anomalie de l’audition/surdite (Signe très fréquent)
  • anomalie du dos/rachis/pelvis (Signe très fréquent)
  • convulsions epilepsie (Signe très fréquent)
  • cornee opacite (Signe très fréquent)
  • dysostose generalisee (Signe très fréquent)
  • face grossiere (Signe très fréquent)
  • petite taille / nanisme (Signe très fréquent)
  • retard mental modere / leger (Signe très fréquent)
  • tache rouge cerise (Signe très fréquent)
  • transmission autosomique recessive (Signe très fréquent)

Sialidase Neu4 : nouvelle thérapie pour les maladies lysosomales

Dr Alexey PSHEZHETSKY En collaboration avec le Pr Thierry LEVADE Laboratoire des Maladies Lysosomales, service de génétique médicale Centre de recherche, Hôpital Sainte Justine - Montréal, Canada Financement VML 2009 : 30 250 € Descriptif et intérêt : Le laboratoire travaille depuis plusieurs années à la compréhension des maladies lysosomales : Sialidose, Galactosialidose et Tay-Sachs. L’équipe du Docteur PSHEZHETSKY a émis l’hypothèse que ces maladies existent seulement parce que l’activité de Neu4 n’est pas suffisante pour compenser la déficience de Neu1 dans tous les tissus. L’étude visera à explorer(...)Lire la suite...

Incidence de la douleur chez des enfants atteints de maladies lysosomales

Florence REITER Financement bourse VML : 10 000 € Souhaitée et financée par VML, les résultats d'une étude portant sur la douleur chez l'enfant malade sont à présent publics. Réalisée par Mademoiselle Florence REITER, psychologue, cette étude visait non seulement à mieux appréhender la douleur chez les jeunes patients, mais également à modifier sa compréhension et son appréhension dans la maladie et le polyhandicap par le corps médical. Concrètement cette étude a déjà eu pour conséquence l’intervention régulière, dans les CMD (Consultation Multi-Disciplinaire) où elle s’est déroulée, de personnel spécialisé(...)Lire la suite...

Pathologie moléculaire de la sialidase dans la sialidose et les galactosialidoses

Alexey V. PSHEZHETSKY Hôpital Sainte Justine - Canada Financement bourse VML : 18 300 €Lire la suite...

Pathologie moléculaire de la sialidase dans la sialidose et les galactosialidoses

Alexey V. PSHEZHETSKY Hôpital Sainte Justine - Canada Financement bourse VML : 15 200 €Lire la suite...

Identification du catabolisme anormal des glycoconjugués et/ou des oligosaccharides dans les maladies neurologiques infantiles

André KLEIN Laboratoire de Biochimie et de Biologie Moléculaire - Lille Financement bourse VML : 7 600 €Lire la suite...

Etude des mécanismes d’assemblage de l’AAVr. Production d’une banque de vecteurs AAVr (modèle animal) pour MPS I, MPS VI, MPS VII, alpha-Mannosidase, Galactosyl-céramidase, XSCID

Philippe MOULLIER Laboratoire de Thérapie Génique - Nantes Financement bourse VML : 19 800 €Lire la suite...

Pathologie moléculaire de la sialidase dans la sialidose et les galactosialidoses

Alexey V. PSHEZHETSKY Hôpital Sainte Justine - Canada Financement bourse VML : 15 200 €Lire la suite...