Faites un don

Accueil > Les Maladies Lysosomales > Présentation des Maladies > Fucosidose

Fucosidose

Sources scientifiques

La fucosidose est une maladie de surcharge lysosomale très rare, du groupe des oligosaccharidoses ou glycoprotéinoses. La maladie est très rare (moins de 100 cas rapportés dont 20 en Italie du Sud). Il existe un spectre continu des formes les plus sévères (type1) débutant entre trois et 18 mois, aux plus modérées (type 2), d’évolution plus lente. Les signes cliniques incluent une dysmorphie faciale, une dysostose multiple, une hépatomégalie modérée, une déficience intellectuelle importante, une surdité et, en fonction de l’âge, des angiokératomes. Elle est due au déficit en alpha-L-fucosidase responsable d’une surcharge tissulaire généralisée en glycolipides et oligosaccharides riches en fucose. Le diagnostic biologique repose sur la mise en évidence d’un profil caractéristique à la chromatograhie des oligosaccharides urinaires, confirmée par la mesure d’activité de l’alpha-L-fucosidase (leucocytes). Le diagnostic prénatal par mesure de l’activité enzymatique dans le trophoblaste ou les amniocytes peut être difficile. La transmission est récessive autosomique. Le gène a été localisé en 1p36-p34 (locus FUCA 1), et cloné ainsi qu’un pseudogène sur le chromosome 2. Plus de 20 mutations ont été identifiées. De plus, un locus polymorphique (FUCA 2) sur le chromosme 6 règle le niveau d’activité dans le sérum et les fibroblastes. Le seul traitement spécifique à discuter est l’allogreffe de moelle osseuse, réalisée chez moins de dix patients dans le monde, mais le recul est encore insuffisant.
Auteurs : Dr R. Froissart, Dr I. Maire (février 2005)

Signes cliniques

  • brachycephalie/occiput plat (Signe très fréquent)
  • cyphose (Signe très fréquent)
  • front bombe/bosses frontales (Signe très fréquent)
  • hyperhidrose / hypersudation (Signe très fréquent)
  • lipoatrophie (Signe très fréquent)
  • mucopolysaccharidurie (Signe très fréquent)
  • retard mental / psycho-moteur (Signe très fréquent)
  • transmission autosomique recessive (Signe très fréquent)
  • vertebres anomalie de taille/forme (Signe très fréquent)
  • amyotrophie / muscle agenesie (Signe fréquent)
  • anomalie du coeur (Signe fréquent)
  • convulsions epilepsie (Signe fréquent)
  • cornee opacite (Signe fréquent)
  • diplegie/paraplegie/quadriplegie (Signe fréquent)
  • foie de surcharge (Signe fréquent)
  • hypertonie/rigidite/spasticite (Signe fréquent)
  • hypotonie (Signe fréquent)
  • splenomegalie (Signe fréquent)
  • vesicule biliaire anomalie (Signe fréquent)

Incidence de la douleur chez des enfants atteints de maladies lysosomales

Florence REITER Financement bourse VML : 10 000 € Souhaitée et financée par VML, les résultats d'une étude portant sur la douleur chez l'enfant malade sont à présent publics. Réalisée par Mademoiselle Florence REITER, psychologue, cette étude visait non seulement à mieux appréhender la douleur chez les jeunes patients, mais également à modifier sa compréhension et son appréhension dans la maladie et le polyhandicap par le corps médical. Concrètement cette étude a déjà eu pour conséquence l’intervention régulière, dans les CMD (Consultation Multi-Disciplinaire) où elle s’est déroulée, de personnel spécialisé(...)Lire la suite...

Identification du catabolisme anormal des glycoconjugués et/ou des oligosaccharides dans les maladies neurologiques infantiles

André KLEIN Laboratoire de Biochimie et de Biologie Moléculaire - Lille Financement bourse VML : 7 600 €Lire la suite...